PROGRAMME D’ACTIVITES

fiao09
d

La jeunesse, champ primordial de notre intérêt, c’est sur elle que se fondera l’effort de mutation qualitative à venir de l’Afrique dans tous les domaines.

Pilier intangible de l’Ere nouvelle, rachis du changement dont, au bout du compte, ils sont les principaux destinataires, les jeunes apparaissent, à notre regard, comme la matrice de l’excellence généralisée attendue, la quintessence de la quintessence espérée.

Aussi est-il tout naturel de cultiver en cette jeunesse l’espoir et l’optimisme et de s’engager à préparer l’avenir pour nos jeunes et à préparer nos jeunes pour l’avenir. Préparer, sous-entend que rien ne s’improvise à la hâte. Préparer l’avenir pour la jeunesse ne consiste pas non plus à lui confectionner une vêtue inadaptée, un moule inadéquat qui, l’un et l’autre, la conduiraient à éprouver demain le sentiment uniforme et déréalisant d’une inquiétante étrangeté. La préparation est bâtie d’un commun effort à partir de l’échange respectueux et sincère, de l’écoute réciproque et radicalement bienveillante.

La meilleure connaissance possible des véritables aspirations  de cette génération ascendante doit être le prérequis indispensable à toute anticipation, le ferment de toute démarche.

 

Dépasser ce qu’il y a d’impondérable et d’intempestif chez elle, inventorier ses aspirations, connaitre la nature générale de ses attentes objectives, dessiner fidèlement ses valeurs, cerner ses peurs, discerner dans le champ de la rêverie nécessaire à cet âge ce qui participe du manque de ce qui participe de la frustration, recueillir les qualités au service de sa complétude, c’est tout cela qu’exigent notre initiative clairvoyante et notre société qui refuse de se tromper d’avenir.

Suffit-il de proclamer que les jeunes sont notre avenir pour assurer l’avènement de celui-ci ? Bien plus que des mots, cet avenir a besoin d’un soutien concret, d’une attention soutenue qui favorise sa réalisation.